J’ai perdu près de $13 000 en pensant sauver la commission. 

A ce jeu, il y a toujours un perdant…

« Après avoir tenté de vendre notre demeure avec Du Proprio (et avoir payé presque 1500$) …en 2013, nous avons dû nous résoudre à louer notre demeure à un couple d’amis.   En 2015, nous avons pu vendre notre résidence en moins d’un mois avec l’aide de Chantal et de son réseau de contacts. Nous avons même pu profiter de ses nombreux et excellents conseils. Merci Chantal!   Eric, Laval »

Si comme moi, vous êtes tentés de croire les belles publicités qui nous font rêver…lisez ceci…

C’est le cas d’une publicité d’un site vendant dans pancartes vertes à plus de $1100, payé d’avance, sans aucune garantie de vente et en se libérant de toute responsabilité, tout en vous laissant croire qu’il est très facile de vendre ou d’acheter une propriété sans l’aide d’un professionnel, tout en sauvant $10 000, $15 000 ou plus en commission.

Mais qu’en est-il de l’heure juste.

J’ai toujours été de nature « Thomas », ou je dois avoir des preuves pour le croire.

C’est pourquoi, j’aime beaucoup analyser des transactions effectuées sans courtier, de gens qui se ventent d’avoir sauvé la commission.

Je me fais donc un plaisir et un devoir d’analyser la situation, puisque très souvent, je confirme avec mes recherches et mes analyses, que ces gens n’ont pas sauvé la commission promise, pire encore, ils ont perdu plus que la commission qu’ils pensent avoir sauvée.

Voici donc une de mes analyses.

Analyse d’une transaction sans courtier.

Ex : Vente d’un condo sur un site de pancarte vertes.

La propriété a été en vente plus d’un an sur ce site.

Prix vendu : $152 500 en plus d’un an.

Prix des comparables vendus par les courtiers, dans le même secteur

Vendu en 11 jours par un courtier : $156 500 – rétribution = $148 825   Différence            $3674

Vendu en 8 jours par un courtier :   $159 000 – rétribution = $150 773   Différence            $1726

Vendu en 56 jours par un courtier : $155 000 – rétribution = $147871    Différence            $4626

Moyenne de différence :                                         $3343

Moins les frais du site de pancarte verte :      $1150

Économie réelle sauvée :                                      $2193

À cela, on doit déduire aussi le temps à travailler sur la mise en marché, sur les diverses annonces, les autres publicités payées, appels de demande d’informations, vérifications et déplacements.

Bon, c’est quand même pas si mal jusqu’ici.

Pourtant, selon le site de pancartes vertes, le vendeur aurait dû sauver plus de $8766 !!!!

Le vendeur a-t-il vraiment sauvé la commission promise?

Mais ce n’est pas tout. 

Ce vendeur a acheté une propriété sur le site de pancartes vertes, sans obtenir les conseils d’un professionnel pour le conseiller sur son achat, s’assurer qu’il payait le juste prix.

Ex : Achat d’une propriété sur un site de pancartes vertes.

Prix vendu de la propriété acheté sans courtier : $260 000

Comparables vendus dans le secteur par les courtiers.

$244 000 Différence $15 500

$235 000 Différence $25 000

$253 000 Différence $7000

En effectuant une moyenne des différences, l’acheteur a payé $15 000 trop cher pour son achat.

Si cet acheteur avait confié l’achat de sa propriété à un courtier, ce dernier lui aurait surement suggérer de négocier beaucoup plus son prix d’achat en tenant compte de ces comparables vendus.

Le vendeur a donc fait une très bonne affaire avec cet acheteur.

$15 000 (payé trop cher) –  $2193 (sauvé en vendant) = $12 807 que ce client a perdu en voulant économiser la commission.

En pensant avoir sauvé la commission, ce client a perdu près de $13 000.

Au jeu de « J’ai sauvé la commission », il y a toujours un perdant.

……..

Pourtant, les courtiers vous offrent GRATUITEMENT toutes ces protections, afin de protéger votre investissement.

 

Tout cela sans AUCUN FRAIS POUR LES ACHETEURS ou (sans avoir à débourser un sous avant la vente chez le notaire) pour les vendeurs.

Oui, je peux vous offrir une protection en cas de Vices Cachés.

Les courtiers vous offrent aussi les protections suivantes.

Assurances professionnelles erreurs et omissions

Protection de l’OACIQ

Protection du Fonds d’indemnisation du courtage immobilier du Québec

Protection du Fonds d’assurances responsabilités

Saviez-vous que….

75% de travail d’un courtier immobilier se fait dans l’ombre, en plus de toutes les dépenses encourues, tout cela, sans avoir l’assurance d’être payé pour le travail effectué ou remboursé pour les dépenses encourues.  Le public ne voit qu’une infime partie du travail que le courtier fait.

Question :

Accepteriez vous de dépenser et de travailler 30, 40, 50 ou 60 heures et dépenser des centaines/milliers de dollars, sans avoir l’assurance d’être remboursé et payé pour le travail effectué?

C’est pourtant ce que font tous les jours les courtiers immobiliers.

Votre courtier depuis 2002

Chantal White

J’ai économisé près de $13 000 grâce à mon courtier.

30

 Ma cliente cherchait un condo à vendre dans le secteur de Ste-Thérèse.

Sur la même rue :2 condos à vendre avec un courtier :

Prix demandé : $179 000 (2 chambres) Promesse d’achat acceptée à ma cliente
Prix demandé : $189 000 (3 chambres)  VENDU EN 23 JOURS avec services et protections3 condos à vendre sur le site d’affichage Duproprio, que ma cliente n’a même pas voulu aller les voir !!!
Prix demandé : 187 900 (2 chambres) TOUJOURS À VENDRE
Prix demandé : $198 000 (3 chambres) TOUJOURS À VENDRE
Prix demandé : $200 000 (3  chambres) TOUJOURS À VENDRE.

Non, mais, pourquoi payer plus cher chez du proprio, sans assistance, sans service, sans la protection et la tranquillité d’esprit que courtier offre, alors que le courtier s’occupe de tout, pour vous et que vous allez payer moins cher !!!!Ils disent vrai à la télé !!!!

Finalement…..Il n’y a jamais eu autant de pancartes vertes « A VENDRE », et souvent trop cher.

Malheureusement, 5% de ces pancartes seront vendu, comparativement aux courtiers à 95% *.

Alors qu’avec les courtiers……il n’y a pas seulement une pancarte à vendre…..IL Y A AUSSI « UN VENDU » !

Ce qui est très payant pour cette compagnie à +/- $1 000 de la pancarte, PAYÉE D’AVANCE, sans promesse de vente, alors que beaucoup d’entre eux perdront ce montant, pour finalement vendre « au juste prix » avec un courtier.

 

 

+ de 96% des propriétés vendues par les courtiers de janvier à avril 2018*

Encore une fois les chiffres le démontrent.

C’est + de 95% des propriétés qui ont été vendues À LAVAL par les courtiers.

C’est + de 96% des propriétés qui ont été vendues, À MONTRÉAL par les courtiers.

C’est + de 93% des propriétés qui ont été vendues DANS LES LAURENTIDES par les courtiers.

Pour la période de Janvier à Avril 2018.

Pour avoir des résultats, choisissez un courtier immobilier.

Le professionnel qualifié de l’Immobilier.

Centris.ca Le plus gros réseau immobilier au Québec











PUBLICITÉS DIFFAMATOIRES ET MENSONGÈRES. 

Les 65 actions que votre courtier « Acheteur » effectuera pour vous avant d’être payé

Les 70 actions que votre courtier « Vendeur » effectuera pour vous avant d’être payé

Concours 1 an sans hypothèque / PROTECTION ROYALE GRATUITE

Mon CV, mon expérience, ma formation

 












 

 

PUBLICITÉS DIFFAMATOIRES ET MENSONGÈRES. 

PUBLICITÉS DIFFAMATOIRES ET MENSONGÈRES. 

Arrogance et Désinformation !

Cessez de dénigrer MA PROFESSION pour vendre vos pancartes à gros prix et tous vos extras !

Ce que vous dites est FAUX sur toute la ligne !!!!

Il est temps de remettre les pendules à l’heure et donner l’heure juste.

Il y a toujours bien des limites à voir toutes ces publicités remplies de mensonges, de désinformations, de propos diffamatoires et arrogants, tout cela envers MA PROFESSION !!!
Il y a toujours bien des limites à se faire lancer des pierres sans se défendre.
Il y a toujours bien des limites à se faire comparer à des bouffons de la pire espèce ou à des charlatants.
Personne ne mérite de telles insultes, surtout pas quand ces insultes servent à vendre des pancartes à gros prix. Jamais une autre compagnie n’oserait faire de telles publicités trompeuses et mensongères comme Du proprio !!!

Je n’ai pas décidé d’écrire cet article parce que cette compagnie me fait perdre des clients ou de l’argent, mais parce que le respect c’est primordial et cette compagnie a dépassé les limites du respect du public avec cette arrogance et ces mensonges.

VOICI DONC LA RÉALITÉ !!!

Avant de croire ce que vous voyez à la télé, pensez-y et lisez ceci!

Publicité : Nom féminin. : Le fait d’exercer une action psychologique sur le public à des fins commerciales, spécialement, de faire connaître un produit et d’inciter à l’acquérir.

Ces gens sont payés pour vous faire accroire tout ça !!!!

Mme Lafleur, je ne peux pas croire que vous êtes tout à fait à l’aise à véhiculer tous ces mensonges et désinformations, et que vous arrivez à bien dormir le soir, avec cette arrogance, tous ces mensonges et ce dénigrement volontaire ou bien ça doit être tellement payant de faire ces publicités, que cela vous fait oublier votre bonne conscience.

Votre confrère Daniel Thomas  a un gros malaise avec vos publicités et je le cite :

« Je les trouve tous ordinaires, mais celle-ci use des outils peu enviables que sont le mépris, l’arrogance et la désinformation. »

vidéo publiée sur YouTube le 2 mai 2018 :

FAUSSES ALLÉGATIONS – PUBLICITÉS MENSONGÈRES ! Arrogance et Désinformation !

Avant de croire tout ce qu’on vous dit, voici la version des professionnels reconnus !

LES AGENTS N’ONT PAS ACCÈS AU NOTAIRE!

FAUX :

Sérieux !!! Qu’est-ce qu’on ne peut pas inventer pour vendre des pancartes à gros prix et prendre les gens pour des épais…

  1. Les courtiers immobiliers n’ont pas besoin d’un notaire pour faire leur travail, puisqu’ils ont la formation, la compétence et l’expérience pour lire et rédiger des documents légaux ou des clauses types particulières pour protéger le public.
  2. Les courtiers sont « LES PROFESSIONNELS QUALIFIÉS ET LÉGALEMENT RECONNUS PAR LA LOI AU QUÉBEC», pour effectuer une transaction immobilière (acte de courtage).  Pourquoi toujours tenter de les rabaisser?  Ah oui, pour vendre des forfaits jusqu’à $1500 payé d’avance, en plus de produits extras offerts !!! En plus de se dégager de toute responsabilité et de ne garantir aucun résultat!
  3. Les courtiers côtoient les notaires au quotidien. Ils sont donc non seulement des alliés, mais ils sont des collègues de travail.
  4. Les courtiers peuvent contacter et rencontrer leurs collègues et alliés (notaires) en tout temps sans délai !
  5. Le notaire est le professionnel qui FINALISE une transaction, quand toutes les conditions sont réalisées!
  6. Le notaire n’est pas là pour évaluer votre propriété et dire à un acheteur s’il paie trop cher.
  7. Le notaire n’est pas là pour vous conseiller sur les secteurs et les problématiques possibles et vous conseiller en matière de négociations.
  8. Le notaire ne négocie pas les promesses d’achat entre les parties.
  9. Le notaire n’est pas à vos côtés lors de l’inspection, et/ou trouver des solutions en cas de problématiques, ou pour renégocier l’offre d’achat, si un facteur significatif d’en augmenter les dépenses ou en diminuer la valeur, évaluer sa valeur marchande ou négocier
  10. En passant, le terme « agent » n’existe plus depuis des années et ils le savent très bien !!!

LES AGENTS N’ONT PAS ACCÈS À DES ÉVALUATEURS !

FAUX :

Ouf….Tout pour vendre des pancartes à $1500 + taxes + extras

  1. Les courtiers n’ont pas besoin d’évaluateurs agrées, normal, LES COURTIERS ONT LES COMPÉTENCES, LA FORMATION ET LES OUTILS NÉCESSAIRES POUR ÉVALUER LA VALEUR MARCHANDE d’une propriété.
  2. C’est le travail de tous les jours des courtiers, d’effectuer des évaluations de valeur marchande! Pourquoi auraient-ils besoin d’évaluateurs?
  3. Les évaluateurs se servent de la base de données des courtiers pour faire leur travail!

 

LES AGENTS CHARGENT 5% + TAXES !

FAUX : 

Et ils le savent très bien….

  1. Il y a autant d’offres de services, de forfaits différents et de taux de commission qu’il y a de courtiers au Québec.  Il vous suffit de choisir votre courtier en fonction de son offre de services, de références et/ou de son plan de mise en marché.  Mais une chose est sure, vous n’aurez pas à dépenser $1500 d’avance + taxes + extras pour rien, sans savoir si vous allez vendre ou non, car avec un courtier, vous payez seulement si vous vendez.
  2. Cette compagnie se sert de ces informations simplement pour vendre un forfait à gros prix, payé d’avance, sans aucune garantie de résultats, en se dégageant de toutes responsabilités et en se réservant tous les droits (voir politique d’utilisation de leur site web).
  3. LE COURTIER ASSUME TOUTES LES DÉPENSES, le temps et les déplacements d’avance et sera PAYÉ SEULEMENT SI LA MAISON EST VENDUE.
  4. Avec un courtier, c’est $0,00 PAYÉ D’AVANCE. Vous payez seulement si vous vendez.
  5. Les courtiers engagent leur responsabilité. Cette compagnie se dégage de toute responsabilité.

LE COURTIER NE SERT QU’À PRENDRE LES APPELS ET FAIRE DES VISITES

FAUX : 

Qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer pour vendre des pancartes à $1500 + taxes + extras!

  1. Un courtier peut exécuter jusqu’à 70 actions pour protéger votre plus gros investissement à vie. Et environ 65 actions, lorsqu’ils représentent un acheteur !!!
  2. Un courtier est disponible POUR VOUS 7 jours sur 7.
  3. Un courtier s’occupe de Tout, pour Vous!
  4. Un courtier a des obligations déontologiques et doit respecter des lois et des règlements pour protéger le public.
  5. MAIS LE PLUS IMPORTANT :
    1. Le courtier NE VOUS DEMANDERA JAMAIS de payer d’avance pour ses services.
    2. Le courtier EST PAYÉ AU RÉSULAT SEULEMENT. Vous ne vendez pas, vous ne payez pas!
    3. Le courtier ASSUME LUI-MÊME toutes les dépenses reliées à la mise en marché (évaluation, publicités, déplacement, etc.)
    4. Le courtier ENGAGE SA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE pour protéger le public.
    5. Le courtier offre des protections au public (OACIQ, FARCIQ, Protection de bannière (Protection Royale) etc.

MAIS ATTENTION…. ET LES ACHETEURS DANS TOUT CA???

Les acheteurs n’ont ABSOLUMENT AUCUN INTÉRÊT NI AVANTAGE à acheter directement du proprio sans se faire représenter par un professionnel reconnu (Courtier immobilier) !

POURQUOI?  Rendez-vous ici pour voir tout ce que votre courtier fera pour vous, si vous l’engagez afin de protéger votre plus gros investissement à vie!



Les 65 actions que votre courtier « Acheteur » effectuera pour vous avant d’être payé

Les 70 actions que votre courtier « Vendeur » effectuera pour vous avant d’être payé

J’ai perdu près de $13 000 en pensant sauver la commission. 

J’ai économisé près de $13 000 grâce à mon courtier.






On peut dire qu’on veut, mais + de 93% des propriétés vendues par les courtiers.

On peut dire ce qu’on veut pour vous vendre une pancarte et un site web!

Les statistiques parlent d’elles-mêmes!

+ de 93% des propriétés ont été

VENDU par les courtiers

au cours du premier trimestre 2018.

L’important ce n’est pas le nombre de maisons à vendre sur un site!

L’important, ce sont les résultats!

C’est toujours votre choix de payer jusqu’à $1500 plus taxes pour une pancarte et quelques photos, en plus d’extras $$$ pour une vidéo, une propriété vedette ou des ajouts! , le tout payé d’avance, sans garantie de résultat avec une compagnie qui se dégage de toute responsabilité.

Les courtiers engagent leur responsabilité professionnelle en travaillant pour vous « SANS FRAIS » jusqu’à la vente de votre propriété.  Ils ne sont payés que s’il y a vente, en assument eux-mêmes toutes les dépenses et le temps durant leur contrat.

Afin de comparer vos diverses options, voici un tableau de comparatif avec vos options.

Vous pourrez ainsi prendre une décision éclairée en ayant toutes les informations.

A Laval c’est 94.42%

des propriétés qui ont été vendues par les courtiers

Dans Lanaudière c’est 91.83%

des propriétés qui ont été vendues par les courtiers

A Montréal c’est 94.86%

des propriétés qui ont été vendues par les courtiers

 

 

Dans les Laurentides c’est 92.94%

des propriétés qui ont été vendues par les courtiers

FAIRE UN CHOIX ÉCLAIRÉ !

9.5 propriétés sur 10 vendues par les courtiers

On a beau vous faire de belles publicités pour vous démontrer que des compagnies sans commission ont 20 ou 25% des parts du marché (dans l’affichage seulement), mais

l’importants se sont les résultats, et les ventes le prouvent !!!

Les chiffres le démontrent clairement encore en 2018

Les courtiers ont clairement presque le monopole des ventes immobilières

+/-  95% des ventes immobilières ont passées par les professionnels (courtiers immobiliers)

En Janvier – Février 2018

+/- 9.5 propriétés sur 10 sont vendues

par l’intermédiaire des courtiers immobiliers

Pour les régions de Montréal – Laval et les Laurentides.

L’important, ce n’est pas d’avoir le plus de maisons à vendre sur un site web,

ni même d’être le site le plus visités dans une région.  


L’important, ce sont LES RÉSULTATS !!!

LES VOICIS !!!




Sans agent, sans commission, sans protection!


J’ai économisé près de $13 000 grâce à mon courtier.


J’ai perdu près de $13 000 en pensant sauver la commission. 


Des cas d’horreur sans courtier

En ne confiant pas son plus gros investissement à vie à un courtier immobilier, VENDEURS et ACHETEURS s’exposent à plein de pièges s’ils ne font pas affaire avec un courtier immobilier, c’est ce que dit Me Pagé, avocat spécialisé en droit immobilier depuis + de 14 ans, qui est contacté par tellement de gens qui vivent des cauchemars en ayant tenté de transiger seuls, qu’il veut informer le public des risques qu’ils encourent en tentant de sauver une commission.

Plusieurs pièges qui attendent les gens qui veulent transiger seuls :
1- Conditions clairement formulées :
Financement
Inspection
Vérifications (baux, zonage, usage, déclaration de copropriété, procès-verbaux, etc.)
2- Inspection préachat;
3- Offres multiples;
4- Représentations du vendeur (DV);
5- Certificat de localisation, etc.

Sans courtier, dès qu’on est en négociation, on ne peut plus obtenir de conseils dans certaines entreprises. Voici le résumé de quelques cas réels qui ont nécessité des procédures judiciaires et pour lesquels des jugements ont été rendus.

Non-vérification des informations fournies

Région d’Athabaska Juge Jocelyn Geoffroy.

Le vendeur met en vente sa propriété par Du proprio .com.

Le vendeur aurait représenté, par écrit, à l’acheteur que les principales fenêtres auraient été remplacées en 2002 alors qu’en réalité, elles remontraient à 1986, 1999 et une unité en 2004.

Le vendeur prétend qu’il s’agit d’une erreur dans la fiche technique.

Le Tribunal est d’avis que ce n’est pas aux acheteurs de faire les frais de l’erreur de la fiche technique de l’agent d’immeuble (même les juges confondent les agences immobilières et Duproprio).

(Guay c. Côté 2010 QCCS 3947)

Les courtiers ont des obligations, telles que la vérification de toutes les informations inscrites sur la fiche technique.  Pas les autres.

Condo..sans courtier….Zut
 Problèmes à un condo
Région de Québec Juge André G. Brochet
Les acheteurs prétendent avoir dû faire des travaux électriques et avoir vécu des problèmes d’odeurs provenant du restaurant situé dans l’immeuble, lesquels étaient à la connaissance des vendeurs.
Le Tribunal souligne que les acheteurs n’ont pas pris connaissance des procès-verbaux des réunions de copropriétaires ni parlé au gestionnaire de l’immeuble.
Le juge souligne que cette vente s’est déroulée sans intermédiaire de sorte que les acheteurs ont pris sur eux la responsabilité d’être informés de tout ce qui pouvait concerner l’immeuble en question.
Ayant agi de façon imprudente sans prendre les précautions requises, le recours a été rejeté.
(Boutet c. Lei 2014 QCCQ 4815)

Achat d’un condo de façon imprudente
Un nouveau propriétaire reçoit une cotisation spéciale de 19 000$ en raison de travaux majeurs à la toiture. Il a acheté le condo sans courtier. L’acheteur prétend avoir demandé au vendeur l’état de la toiture et aurait eu comme réponse qu’un fonds d’environ 30 000.00$ était prévu à cet effet. L’acheteur n’exige aucun document (budget, rapports, preuve des sommes détenues dans le fonds). Le vendeur prétend avoir informé l’acheteur du mandat confié à un architecte. Il ne fait pas inspecter la propriété en affirmant que de toute façon son neveu est avocat !!!
Ce qui devait arriver arriva. Or, dans le procès-verbal de la dernière assemblée, soit avant la visite, un architecte avait été mandaté pour expertiser et qu’une cotisation MAJEURE serait demandée. Ce procès-verbal n’était pas disponible. Le coût des travaux dépassera finalement les 5 00 000.00$ dont 50 000.00$ pour la toiture.

Le tribunal considère la preuve contradictoire sur les discussions avant l’achat et que malgré la dénonciation du mandat confié à l’architecte, l’acheteur a acquis sans poser de question ou tenter d’en savoir davantage.
Jugement rendu : Le tribunal a rejeté toute la réclamation de l’acheteur.
(Buies-Mainguy c. Dufour 2009 QCCQ 217)

Un acheteur décide de ne plus acheter
Un vendeur met en vente sa propriété sans courtier. Une promesse d’achat est acceptée. Elle ne contient aucune condition de financement. Le vendeur avait fait une offre sur une autre propriété et lève la condition à l’effet de vendre la sienne. L’acheteur n’obtient pas de financement de sa banque. Il se désiste. Le vendeur remet sa propriété en vente, cette fois-ci par l’intermédiaire d’un courtier et poursuit l’acheteur en dommages.
Jugement rendu : L’acheteur est condamné à plus de 12 000.00$ de dommages envers le vendeur. Le vendeur aura vécu bien du stress, des ennuis et des problèmes pour avoir tenté d’éviter une commission.
(Lesage c. St-Laurent AZ 50157103)

La promesse d’achat indiquait tel quel
Le vendeur met en vente sa propriété sans retenir les services d’un courtier. Le vendeur rédige lui-même même l’offre d’achat en mentionnant que la propriété est vendue telle quelle (sic).Pour sa part, l’acte de vente mentionne que la vente est faite avec la garantie légale.
L’acheteur poursuit le vendeur en vices cachés. Le vendeur présente une requête en inscription de faux en mettant en cause le notaire et en attaquant la validité de l’acte de vente.
Selon l’acheteur, il n’y aurait eu aucune discussion quant à l’exclusion de la garantie légale. En l’absence de courtier, le tribunal doit s’en remettre aux témoignages des parties elles-mêmes.
Jugement rendu : Le tribunal rejette la requête du vendeur mentionnant que l’exclusion de garantie doit être clairement exprimée pour produire ses effets. La clause telle quelle n’a aucune valeur juridique de sorte que l’acheteur peut invoquer la garantie contre les vices cachés.
Bien évidemment, les parties, dont le notaire, ont dû consacrer temps, efforts et énergie en plus d’engager des frais d’avocats pour défendre leur point de vue devant cette ambiguïté.
(Lapierre c. Juteau 2005 CanLII22755 QC CS)

Clause sans garantie nébuleuse
Les acheteurs poursuivent leur vendeur pour 27 000$ en réduction du prix de vente. Ils invoquent que la toiture et l’installation septique sont à refaire.
Le vendeur avait acheté cette propriété sans courtier immobilier d’une succession et la revend sans courtier.
L’acheteur fait venir une entreprise spécialisée pour vérifier le « fonctionnement » de l’installation septique et non la conformité. On lui confirme qu’il fonctionne bien.
L’acte de vente fait en exécution de l’offre contient une clause que la vente est faite avec la garantie légale quant aux titres de propriété seulement et que le vendeur se dégage de toute responsabilité pour quatre éléments mentionnés.
Jugement rendu : Le tribunal a conclu que cette clause n’est pas assez claire pour exclure toute garantie et se limite aux éléments mentionnés.
Le vendeur sera condamné à plus de 10 000.00$.
(Leclerc c. Fillion 2005 (QC CQ))

Clause d’inspection nébuleuse
Un acte de vente est intervenu suite à une « demande d’offre » qui indiquait : « l’acheteur s’engage à faire les démarches prévues auprès de son institution financière et aussi, en ce qui a trait à l’inspection de la bâtisse ».
L’acheteur invoque des vices à la toiture et poursuit son vendeur. Il prétend que le vendeur lui aurait affirmé que la toiture est en bon état puisque réparée il y a 2 ans. Le vendeur prétend le contraire en affirmant qu’il avait même conseillé aux acheteurs de faire inspecter la propriété.
Les acheteurs ont décidé d’inspecter eux-mêmes la propriété en affirmant à l’audience « qu’ils avaient suffisamment d’expérience ans ce domaine ». Le tribunal note qu’ils n’ont pu détailler en quoi leur expérience consistait…..
Jugement rendu : La poursuite a été rejetée avec frais.
Della-Civita c. Manh 2006 QCCQ 14492

Encore un cas de désistement de l’acheteur
Le promettant vendeur poursuit le promettant acheteur en dommages à la suite de leur refus d’acheter un immeuble.
L’acheteur conclut, sans l’intermédiaire d’un courtier, une promesse d’achat sans condition un terrain pour subdivision avec vieille bâtisse. L’acheteur se désiste en invoquant que le vendeur ne peut lui fournir une expertise géotechnique concernant la capacité portante du sol et l’absence d’amiante. Le vendeur transmet quand même un rapport sur la capacité du sol. Le vendeur tente, mais sans succès de rejoindre l’acheteur. Il intente une action en passation de titre et en dommages. Le vendeur subdivise ensuite le terrain et revend de sorte qu’il ne réclame maintenant que les dommages.

Selon le tribunal, même s’il a raison, le vendeur devait minimiser ses dommages. Selon les mots du tribunal jamais le vendeur n’a retenu les services d’un professionnel en courtage immobilier pour l’aider de sorte que le vendeur n’a pas pris tous les moyens et faits tous les efforts nécessaires pour vendre son immeuble et tenter de réduire ses pertes.
Jugement rendu : Le tribunal a donc réduit de 10 000.00$ les dommages du vendeur en condamnant l’acheteur à lui payer 38 000.00$.
(Belaval c. Perreault 2010 QCCS 5420)

Agir sans l’aide d’un courtier réduit le bassin d’acheteurs potentiels
Un acheteur s’est désisté de sa promesse d’achat. Les vendeurs remettent la propriété en vente sans courtier. Les vendeurs poursuivent en dommages pour 82 697.74$ en réclamant, entre autres, les versements hypothécaires jusqu’à la revente.
Jugement rendu : Le recours des vendeurs a été rejeté le 5 octobre 2009. Le tribunal mentionne qu’en agissant sans l’aide d’un agent, les vendeurs ont réduit leur bassin de personnes intéressées. C’est leur choix. En agissant ainsi ils n’ont pas pris tous les moyens à leur disposition pour réduire leurs dommages.
(Mercier c. Bernier 2009 QCCS 4758)

Achat d’un condo de façon imprudente
Un nouveau propriétaire reçoit une cotisation spéciale de 19 000$ en raison de travaux majeurs à la toiture. Il a acheté le condo sans courtier. L’acheteur prétend avoir demandé au vendeur l’état de la toiture et aurait eu comme réponse qu’un fonds d’environ 30 000.00$ était prévu à cet effet. L’acheteur n’exige aucun document (budget, rapports, preuve des sommes détenues dans le fonds). Le vendeur prétend avoir informé l’acheteur du mandat confié à un architecte. Il ne fait pas inspecter la propriété en affirmant que de toute façon son neveu est avocat !!!
Ce qui devait arriver arriva. Or, dans le procès-verbal de la dernière assemblée, soit avant la visite, un architecte avait été mandaté pour expertiser et qu’une cotisation MAJEURE serait demandée. Ce procès-verbal n’était pas disponible. Le coût des travaux dépassera finalement les 5 00 000.00$ dont 50 000.00$ pour la toiture.

Le tribunal considère la preuve contradictoire sur les discussions avant l’achat et que malgré la dénonciation du mandat confié à l’architecte, l’acheteur a acquis sans poser de question ou tenter d’en savoir davantage.
Jugement rendu : Le tribunal a rejeté toute la réclamation de l’acheteur.
(Buies-Mainguy c. Dufour 2009 QCCQ 217)

Poursuite contre un notaire
Une propriété est mise en vente sans l’intervention d’un courtier immobilier.
L’acheteur a confié à un notaire pour la somme de 75$ la préparation d’une offre d’achat. Au cours des semaines, l’acheteur visite la propriété à plusieurs reprises, invoque des vices et transmet des mises en demeure. Un règlement intervient, la vente n’aura pas lieu. La moitié de l’acompte de 5 000$ est remise à l’acheteur.
L’acheteur poursuit le notaire pour faute professionnelle et dommages.
Jugement rendu : Le tribunal rejette le recours et considère que le notaire n’a commis aucune faute.
(Carmine c. Ratté 2011 QCCQ 1797)

On ne gagne pas un permis de courtier……On le mérite!

Source : Me Stéphane Pagé, Avocat.

Les Statistiques de janvier le démontrent encore !!! + de 94% des propriétés sont vendues par les courtiers

Les statistiques le démontrent encore une fois en ce début d’année 2018.

+ de 94% des propriétés sont vendues par les courtiers en janvier 2018.  (source à l’appui).

C’est votre droit et votre choix de vouloir vendre par vous-même.

Mais si vous voulez le faire, ÉPARGNEZ JUSQU’À $1500  en vous affichant sur des sites comme Lespac, Kijiji ou Publimaison qui sont GRATUITS, au lieu de continuer d’enrichir cette compagnie qui a fait seulement que 25 MILLIONS de profits directs avec les inscriptions actuelles sur leur site, sans avoir à ne fournir aucun effort, et sachant que partie de ce  +/-6% des ventes sur ce site, sont réalisées avec l’aide d’un courtier immobilier.

Vous n’aurez donc pas perdu jusqu’à $1500 pour être sur un site web et quelques photos.

Les courtiers assument toutes les dépenses d’avance et vous ne payez que si vous vendez!

En utilisant un site d’assistance, vous PAYEZ D’AVANCE,  jusqu’à $1500, sans AUCUNE GARANTIE DE VENTE, sur un site qui se dégage de toute responsabilité, alors que le courtier, engage sa responsabilité pour vous et n’est payé que si c’est vendu et notarié !

 

Les statistiques parlent d’elles-mêmes ! + de 96% des propriétés vendues par…..




Elles sont belles publicités pour sauver la commission, normal, c’est une pub, et le but d’une pub est de vendre un produit et faire de l’argent.

Alors toutes les belles paroles et promesses sont de mises.  Normal…. c’est drôlement payant de charger jusqu’à $1500 la pancarte….  vente ou pas vente.

Un petit exemple.

Actuellement 24865 maisons à vendre sur ce site… multipliez par seulement $1000 (seulement) =

Profit direct de + de $24 000 000 millions

Vente ou pas vente….

Alors que beaucoup vont éventuellement vendre avec un courtier.

Mais qu’en est-il de la réalité?  La voici!

Avec un courtier, vous n’avez RIEN À PAYER avant la vente.  Donc RIEN A PAYER, si vous ne vendez pas !!!

Protection de l’OACIQ (qui est là pour protéger le public)

Protection de la FARCIQ (Fonds d’Indemnisation du courtage immobilier du Québec

Loi sur le courtage immobilier du Québec, seuls les courtiers ont l’obligation de la respecter.

Assurances responsabilité professionnelleS.

Protection contre les Vices cachés (Et Oui….mais ils ne le diront pas), les Délais et Désistements et même les Cotisations spéciales.

Ces protections sont offertes par différentes agences.

Pour ma part, avec Royal Lepage, je vous offre ces protections GRATUITEMENT….

Les courtiers engagent leurs responsabilités, les autres se dégagent de toutes responsabilités.

Avant de payer jusqu’à $1500 d’avance pour un forfait de vente sans intermédiaire (vente ou pas), pensez-y, car ce montant n’est pas remboursable si vous ne vendez pas.

Les statistiques parlent d’elles-mêmes ! + de 96% des propriétés vendues par les courtiers.

Le site le plus visité au Québec…….(on peut dire ce qu’on veut des chiffres, mais saviez-vous que c’est seulement pour une période de 2016.  Mais on y croit!!!!

Le site le plus visité c’est Centris.ca, là ou +/- 95% des propriétés sont vendues.

 

Sources : Centris vs Du proprio.com

J’ai perdu $13 000 en pensant avoir sauvé la commission

J’ai économisé $13 000 grâce à mon courtier

Du proprio, La vérité qu’on ne vous dit pas.




 

Sans agent : Sans commission !!!!!  Sans maison !!!!

Décision du juge !!!

Le vendeur doit rembourser $220 000 (prix de la maison)

Le vendeur doit payer les frais de $ 2838.29

Le vendeur doit bien sûr payer les frais d’avocats $ $$$$$.

L’acheteur voulait une maison sans rénovation et sans tracas !!!!

ONT-ILS VRAIMENT SAUVÉ LA COMMISSION !!!!!

Jugements. (Guay c. Côté 2010 QCCS 3947).

Le vendeur met en vente sa propriété par Du proprio.

Le vendeur aurait représenté, par écrit, à l’acheteur que les principales fenêtres auraient été remplacées en 2002 alors qu’elles étaient 1986, 1999 et une unité en 2004.  ET ce n’est pas tout…….

Le vendeur prétend qu’il s’agit d’une erreur dans la fiche technique.

Le Tribunal est d’avis que ce n’est pas aux acheteurs de faire les frais de l’erreur de la fiche technique.

Résultat : Vente annulée.

Aucune commission n’a été sauvée.

Le vendeur a dû reprendre sa maison.  L’acheteur a perdu temps, argent et la maison dans laquelle il ne voulait pas de problème.

Seul le courtier immobilier a l’obligation de vérifier l’exactitude des informations fournies sur la fiche descriptive.

Sans agent : Sans vérification : Sans protection.

C’EST VOTRE DROIT DE VOUS FAIRE REPRÉSENTER PAR UN PROFESSIONNEL, même si la propriété est vendue sans intermédiaire !!!!

Oui…contrairement à ce qu’on laisse croire.

Je vous offre GRATUITEMENT CES PROTECTIONS !!!