CHOISIR SON COURTIER, c’est votre droit !

CHOISIR SON COURTIER, c’est essentiel.

Des conseils pratiques, qui pourraient vous éviter ennuis ou déception. Vous avez décidé de Vendre ou d’Acheter une propriété et vous hésitez sur le choix d’un courtier ou d’une bannière? Voici mes conseils.

  1. CE N’EST PAS LA BANNIÈRE QUI VEND, mais c’est le travail et la mise en marché que votre courtier effectuera pour vous, qui produira les résultats ou non.
  2. IL FAUT QUE CA CLIC, NE MAGASINEZ PAS JUSTE UNE COMMISSION, mais ce que vous aurez en service et en publicité pour votre argent. Assurez-vous que la chimie est au rendez-vous. (Il s’agit de votre bien le plus précieux, ne le laissez pas dans les mains de n’importe qui) Optez pour le courtier en qui vous avez confiance ou qui vous a été recommandé. Quelques semaines ou quelques mois peuvent être très longs, lorsque la chimie et la confiance ne sont pas au rendez-vous.
  3. MISE EN MARCHÉ / MARKETING : Exigez un plan défini de mise en marché. Sur quels sites web se retrouvera votre propriété, publicités (journaux, photos, montage vidéo, etc).
  4. DISPONIBILITÉ /: Assurez-vous que votre courtier fait ce métier À TEMPS PLEIN et qu’il sera disponible en tout temps répondre aux acheteurs et à vous.
  5. COLLABORATION/ 70% / 30% : Saviez-vous que 70% des ventes de propriétés sont effectuées par un courtier collaborateur? Le courtier de l’acheteur. Il est important de penser offrir un salaire intéressant. Assurez-vous aussi qu’il sera un collaborateur exemplaire et qu’il partagera équitablement sa rétribution avec les courtiers collaborateurs.
  6. CLAUSE 7.4 : La clause 7.4 de votre contrat de courtage stipule le % de commission que votre courtier offrira au courtier collaborateur. C’est à cet endroit que vous saurez ce que votre courtier offrira au courtier collaborateur et que vous pourrez négocier à la hausse si vous jugez que celui-ci n’est pas équitable ou que cela pourrait nuire à votre mise en marché.
  7. AGENT VEDETTE / AGENT SECRET : Vous pensez peut-être choisir le courtier vedette de votre secteur. Si vous choisissez un courtier immobilier en particulier, c’est que vous désirez travailler avec lui. Certains courtiers vedettes travaillent en équipe et sont des « inscripteurs », ils sont présents à la signature du contrat, mais sont souvent aidés d’une équipe, et des courtiers qui travaillent avec les acheteurs. Ce n’est pas le cas de tous, mais vaut mieux le savoir avant de signer.
  8. FAITES VOS DEVOIRS/DEMANDEZ DES RÉFÉRENCES : Assurez-vous que votre représentant effectue sa profession légalement puisque pour faire du courtage légalement au Québec, vous devez avoir un permis auprès de l’OACIQ (Organisme d’Autoréglementation du Courtage immobilier du Québec). Voulez un « Vendeur » qui vous a convaincu qu’il était le meilleur, ou un « Courtier-Conseiller » qui a comme priorité « vos intérêts », ainsi que la « Qualité », plutôt que la « Quantité ». Votre courtier a-t-il pu répondre à toutes vos questions clairement?, sera-t-il disponible en tout temps? Pour répondre à toutes vos questions pour vous rassurer, en cas d’interrogation?.
  9. CONSEILS/EXPÉRIENCE/DISPONIBILITÉ : Votre courtier est la personne idéale pour vous conseillers lors de la mise en marché de votre propriété, il vous recommandera, s’il y a lieu, à des professionnels de toutes catégories (notaires, inspecteurs, prêteurs, rénovateurs, arpenteurs, home staging, etc.) Il est une ressource précieuse pour le bien de votre transaction.
  10. LE SALAIRE du courtier : Le courtier immobilier ne peut vous demander de frais d’inscription ou autres avant (sauf en cas d’exception ex : maison nécessitant des publicités très dispendieuses). Il est payé seulement à la vente de la propriété chez le notaire. Le courtier assume donc pleinement le temps et les dépenses encourues, tout au long de la mise en marché. Si la propriété n’est pas vendue durant la durée de son contrat, il aura assumé toutes ces dépenses, sans obtenir aucun remboursement.
  11. FAUSSES CROYANCES : On mentionne souvent que les courtiers font énormément d’argent… Saviez-vous qu’en moyenne, une fois toutes les dépenses enlevées sur la rétribution, il ne reste qu’à peine 20% à 25% à votre courtier comme salaire. Saviez-vous aussi que 20% des courtiers font à eux seuls 80% du marché, qu’en moyenne, un courtier fait environ $30000/année brute, excluant les dépenses et que selon les ventes vs le nombre de courtiers au Québec, un courtier fait en moyenne 4 à 6 ventes par année. Cela pourrait probablement enlever les préjugées que le public a envers les courtiers.
  12. VOUS PENSEZ POUVOIR VOUS PASSER D’UN COURTIER? Contrairement aux compagnies qui vous offre une visibilité sur un site web, une pancarte et quelques extras, sans commission, mais AVEC DES FRAIS importants d’inscription, PAYÉS D’AVANCE, ET sans promesse de vente, votre courtier immobilier, ne vous exigera PAS UN SOU avant le notaire et s’occupera de tout, pour vous. Êtes-vous disponible + de 80 hres/semaines, pour des visites, négociations, répondre aux téléphones en tout temps, le jour, comme le soir, le samedi où lorsque vous êtes en sorties, en famille, en ski, ou lors d’un mariage ou d’un anniversaire. Votre courtier des Immeubles White, est disponible au moins 12hres par jours pour répondre aux clients, aux demandes de visites des autres courtiers, peut-être présent aux visites lorsque vous êtes absent ou au travail, négocier, s’occuper de la publicité, des suivis de visites et des négociations, tout ça, lorsque vous travaillez, vous êtes en famille ou en sortie ou simplement en train de vous faire masser. Votre courtier effectue + de 80 actions lorsqu’il vend une propriété. Ce n’est pas tout à fait ce qu’on vous a dit pour vous encourager à vendre par vous-même. Vous ne vendez pas ou n’achetez pas un pain tranché au dépanneur du coin, mais vous vous apprêtez à négocier votre plus gros investissement à vie.
  13. SAVIEZ-VOUS QUE : Parmi les consommateurs ayant tenté de vendre par eux-mêmes,  une très grand partie de ceux-ci, ont finalement vendu leur propriété avec l’aide d’un courtier immobilier. Me Stéphane Pagé, avocat spécialisé en immobilier, dont vous pourrez lire plusieurs témoignages de gens qui ont vendu ou acheté sans l’aide d’un professionnel de l’immobilier, ne cesse de publier des cas de clients qui ont vécu l’horreur en ne confiant pas leur propriété à un professionnel de l’immobilier. Pour visionner une entrevue de Me Pagé, rendez-vous sur http://www.cigm.tv/fr/videos/voir/848/1/
  14. UN BON COURTIER NE VOUS DIRA PAS CE QUE VOUS VOULEZ ENTENDRE, IL VOUS DONNERA L’HEURE JUSTE.

Bonne réflexion.